Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

D’Eredova Eva Rêva

Depuis 2011, Eredova propose des produits – sprays, gobelets – destinés à faciliter la prise de médicaments. En créant cette entreprise, Eva Bachelard-Chalmont débutait un nouveau métier. Mais son expérience des affaires l’a bien aidée…

 

Son parcours

Tourangelle de naissance, Eva a fait Sup de Co à Paris, avant de travailler dans la finance, dans la capitale toujours, puis au Luxembourg pendant quelques années, et de nouveau à Paris. Plus précisément, « j’ai exercé dans l’audit et le commissariat aux comptes jusqu’en 2010 », ajoute-t-elle.

Le déclic

Le souhait de revenir en province, mais aussi la volonté de créer son entreprise et d’évoluer dans le concret l’ont fortement motivée : « Dans les métiers de la banque, on cherche souvent un sens à ce que l’on fait. Le principe des salles de marché était complexe à expliquer, ne serait-ce qu’à mes trois enfants. » Justement, l’aîné avait du mal à avaler ses comprimés contre les allergies : l’idée de créer des produits pour faciliter leur prise est née comme cela… Eva a dû ensuite trouver des partenaires pour réaliser son projet : laboratoire, usine, etc.

Les obstacles

Même pour une « banquière », le financement a été difficile à boucler. Prévu pour être plus important, il a été revu à la baisse et Eva a dû trouver d’autres sources. Un prêt lui a tout de même été accordé, au bout de la 9e banque ! Mais pendant plus d’un an et demi, l’entreprise n’a pas gagné d’argent : il a fallu rechercher, tester (avec l’appui d’un laboratoire), breveter, avant de lancer la production (dans une usine du sud de la France) et, enfin, de vendre.

Les aides

Elles sont nombreuses, d’autant plus qu’Eva a remporté plusieurs concours (Talent des cités, réseau Entreprendre Val de Loire, etc.). La Région Centre la soutient, ainsi que BPI, Initiative Touraine, et la pépinière du Sanitas, mise en place par Tour(s)Plus : sélectionnée sur dossier et installée ici, comme d’autres jeunes entrepreneurs, pendant quatre ans maximum, Eva profite notamment d’un loyer moindre, et d’un accès à 200 experts dans tous les domaines. Enfin, grâce à Entreprendre Val de Loire, elle rencontre, chaque mois, un entrepreneur qui l’aide.

Ses trucs pour décompresser

La course à pied, qu’elle pratique depuis mars dernier, et le yoga, avec sa fille. Mais aussi les rencontres entre jeunes entrepreneurs, histoire de partager ensemble les mêmes soucis… et d’en rire, parfois !

LES +

La vie provinciale ! « Je peux emmener mes trois enfants à l’école, passer du temps avec eux ; à Paris, ce n’était pas possible… » La qualité de vie est meilleure, les temps de transport amoindris, mais les journées sont tout de même longues. Et le travail se poursuit souvent le soir, à la maison…

LES –

La gestion de tout en même temps : clients, suivi de la production, recherche… Et la tension qui en découle. L’objectif est bien sûr de recruter, ce qu’Eva a fait par deux fois, avec deux CDD. Pour un temps déterminé, donc, en attendant, elle l’espère, de multiplier et de prolonger les contrats !

http://eredova.com

(Visited 163 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.