Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Elle en voit de toutes les couleurs

À Tours et dans ses environs, une cinquantaine de scénaristes et dessinateurs de BD sont recensés. Parmi eux, Aurélie Lecloux. L’illustratrice, passionnée par le Japon et ses mangas, est actuellement concentrée sur une bande dessinée qu’elle réalise entièrement avec un auteur. Une première pour elle (et lui).

Sur l’écran d’ordinateur, s’affiche une bande dessinée en cours de réalisation et qui a pris des teintes. Grâce à elle : Aurélie Lecloux, illustratrice et coloriste de profession. Aux côtés de cette dernière est posé un album terminé, Préhistoric Rick (Globulle), dessiné par Michaël Roux et mis en couleurs par notre Tourangelle de 40 ans, dans le bain depuis… toujours. « J’ai commencé toute petite, et je ne me suis jamais arrêtée. J’ai continué au lycée, dans des fanzines, puis j’ai passé un BEP industrie graphique, plus tard une maîtrise AES puis une licence pro management de l’information à l’IUT de Tours, avant de revenir au dessin d’illustration après mes études. » Les rencontres avec des auteurs de BD, incontournables pour progresser ou tout simplement travailler dans le domaine artistique, ont fait le reste et les projets se sont succédé, au sein de l’Atelier Pop notamment. Un travail qui demande de solides connaissances techniques, artistiques bien sûr, mais aussi informatiques, puisque l’on utilise essentiellement la palette graphique désormais, plus simple à gérer et moins chère que la gouache et l’aquarelle. Qu’Aurélie maîtrise aussi, d’ailleurs…

En ce moment, c’est au Gavroche théâtre, à La Riche, pour lequel elle a notamment conçu des affiches, qu’Aurélie a posé son matériel. Un lieu créé et dirigé par Mohamed Bellahcene. Un personnage (dont nous reparlerons dans un prochain numéro) ! Au propre et au figuré, « Momo » étant croqué par Aurélie dans le cadre d’un projet au long cours : une bande dessinée qui raconte une partie de sa vie. Son titre est trouvé, Vent du Nord, l’histoire d’un enfant de la DDASS élevé par les sœurs, écrite par le principal intéressé à partir de son propre parcours. Reste pour notre dessinatrice à tracer les cases… et à les remplir. « J’ai réalisé tout le characters design, c’est-à-dire le design des personnages. On commence par travailler les visages, les postures, c’est plus facile après. Je vais ensuite passer au story-board : j’adapterai le texte en petites cases rapides, ce qui nous permettra de relire et de faire évoluer tout cela avec du recul. Puis généralement, on fait les crayonnés, l’encrage, et enfin les mises en couleurs. » Une succession d’étapes pour arriver à un produit fini. Il faudra alors trouver un éditeur. Une véritable aventure, là encore !

Son blog : https://aurelielecloux.blogspot.com

Sébastien Drouet

(Visited 31 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.