Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Émilie a ouvert une Parenthèse

Depuis octobre 2018, Émilie Branger, au sein de la Parenthèse magique, organise des événements pour ses clients, professionnels comme particuliers, décore leurs vitrines, anime des ateliers créatifs… « Je savais qu’un jour, je serais ma propre patronne », avoue-t-elle. Ça n’a pas tardé : elle n’a que 29 ans…

Son parcours

Après des études de biologie à Clermont-Ferrand (bac + 2), un domaine qui ne lui a pas convenu, Émilie a décroché un BTS en communication à Bourges, puis une licence à Paris, où elle a œuvré dans une agence de production événementielle. « J’ai ensuite travaillé pour les salons de l’Étudiant, une dizaine dans toute la France », nous dit-elle, avant de s’installer à Tours il y a trois ans. Une ville proche de son Cher natal !

Le déclic

Responsable d’une agence événementielle pendant un an et demi, Émilie savait qu’à un moment ou à un autre, elle créerait sa propre entreprise dans ce secteur. L’opportunité va arriver à la fermeture de l’agence tourangelle : « On m’a proposé Angers, mais je ne voulais pas bouger de nouveau. C’était le bon moment pour ouvrir ma structure. »

Les difficultés

« La principale, c’est de se faire connaître, n’étant pas Tourangelle. » Toutefois, elle a gardé le contact avec des clients de l’ancienne agence, qui n’hésitent pas à lui faire confiance dans son nouveau rôle.

Les aides

Bien qu’indépendante, Émilie n’est pas seule : elle fait appel à d’autres pour certaines prestations (un traiteur, par exemple), et fait partie de Bouge ta boîte, réseau business féminin auprès duquel elle trouve un vrai soutien. En amont, elle a été accompagnée par la Boutique de Gestion des Entreprises (BGE) pour la rédaction de son business plan.

06 43 23 59 74
www.laparenthesemagique.fr
sur les réseaux sociaux : @laparenthesemagique

Sébastien Drouet

Les +
• La liberté de proposer des prestations qui lui correspondent, qu’elle a construites.
• Le fait d’œuvrer dans un domaine créatif. D’ailleurs, elle conduit elle-même les ateliers créatifs, une solution pour animer des événements.

Les –
• Le fait de porter toutes les casquettes ! « Il faut tout gérer, la prospection, la mise en place, etc. Il faut avoir toutes les clés, se renseigner sur tout. »

(Visited 138 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.