Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Hélène Grilhault des Fontaines, l’âme bénévole !

helene-grilhault-des-fontaines-ame-benevole

helene-grilhault-des-fontaines-ame-benevoleSecrétaire de l’association Enfants et Santé Cœur de France depuis plusieurs années, Hélène Grilhault des Fontaines vient d’être nommée présidente et n’a déjà plus le temps de souffler.
Hélène me rejoint dans le salon où son mari m’a installée, en s’excusant : « Il fallait que je finisse un dossier. » Petit bout de femme en apparence, elle a en charge les 132 membres de l’association Enfants & Santé Cœur de France, et doit parfois les « recadrer ». Car c’est grâce à eux si elle peut financer la recherche en liaison avec la « Société française de lutte contre les cancers et les leucémies de l’enfant et de l’adolescent ».
Épouse d’un ex-président du Lions Club (lequel soutient très fortement l’association), Hélène a toujours aimé faire du bénévolat : « À l’époque de la présidence de Serge, on a financé la Tortue magique quelques années, et j’ai également récolté deux tonnes et demie de livres d’enfants qu’on a donnés à l’hôpital. De la même manière, le Téléthon a toujours fait partie de notre engagement. » Donner de son temps pour les autres et presque quelque chose d’inné pour eux : « Tous les deux, on est comme Obélix : on est tombés dans le bénévolat quand on était petits. » De fait, il se trouve que sa marraine à elle, grecque de son état, faisait beaucoup pour la communauté émigrée tandis que la mère de Serge, d’origine russe, a constamment œuvré pour les enfants de Tchernobyl.
« Parce qu’on ne peut pas être partout », Hélène a choisi, grâce au hasard de ses rencontres – et aussi parce que son époux préside la fédération (NDLR : 13 associations Enfants & Santé en France) – de faire avancer la recherche sur les cancers des enfants. Et à 59 ans, entre opérations de communication, concertations avec la fédération, rencontres avec les Lions clubs, etc., c’est à peine si elle trouve le temps « d’aller feuilleter EDITH aux Balnéades » !

Un métier à plein temps
« Aujourd’hui, on guérit 80 % des cancers et leucémies infantiles, et je suis persuadée que l’on peut trouver comment faire mieux. » Et c’est 50 voire 70 heures par semaine, dans les moments les plus chargés, que notre bénévole consacre à ce travail reconnu d’utilité publique. Chaque euro récolté va à l’ensemble des chercheurs partout en France et se matérialise par des essais thérapeutiques dont les bénéficiaires directs sont les enfants et adolescents, et ce, jusqu’à Madagascar ! Trop sensible pour aller voir les malades à l’hôpital (« Quand des parents me téléphonent, je pleure… Enfin, j’attends qu’ils aient raccroché ! »), Hélène n’en est pas moins investie bien au-delà de la fonction qui lui est assignée : lorsqu’elle a été nommée présidente, elle exécutait déjà ces tâches depuis longtemps !

(Visited 15 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.