Isabelle Lascou, agent immobilier

Isabelle est responsable de l’agence Durand-Montouché Tourelles-Dauphine, qui gère tout le secteur Saint-Marceau, depuis 2000.

Problématique : Au moment du confinement, l’activité commerciale a été mise entre parenthèses. L’agence fait partie d’un groupe, qui a stoppé ses activités commerciales dès le 17 mars. Visites et déménagements se sont arrêtés net. Les salariés concernés ont été mis en chômage partiel. En revanche, le service administratif a poursuivi son activité, sous la forme de télétravail, ce qui fait que certains actes en cours ont pu être menés à terme. Depuis le 11 mai, l’activité d’Isabelle et des autres salariés de l’agence a repris progressivement. Elle retrouve une certaine dynamique, les gens ayant cherché des logements pendant le confinement. Leurs demandes : appartements-terrasses et maisons avec jardin…

Solutions : Les visites de logements sont programmées à l’avance et tout le monde doit venir masqué. Des surchaussures sont mises à disposition. « Nous faisons des visites clean et professionnelles », assure Isabelle Lascou. Justement, les clients semblent, selon elle, se tourner davantage vers les professionnels. Une garantie de sécurité, puisque l’on évite ainsi l’ouverture des logements à une foule de curieux pas forcément respectueux des gestes barrières.

Et après ? La recherche d’une maison avec jardin ou d’un appartement dernier étage avec terrasse se confirme, à Orléans-même et dans la couronne orléanaise. S’il est trop tôt pour savoir si des produits seront mis en vente après des séparations, on sait déjà – c’est plus joyeux – que des familles vont s’agrandir… Isabelle note peu d’annulations de dossiers, et pense que les prix de l’immobilier vont rester stables, avec un taux qui ne devrait pas varier sensiblement. L’immobilier va rester une valeur-refuge, propice aux investissements.

Sébastien Drouet

(Visited 14 times, 1 visits today)