Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

La journée de lia : bloggeuse chanteuse

Des photos poudrées, des ambiances douces, un visage d’ange, voici les ingrédients qui font la recette du succès de Lia, blogeuse suivie par 24 000 abonnés. Avant de rejoindre son amoureux à Orléans, Lia a suivi son papa militaire : en Côte d’Ivoire, à Mayotte, au Mans, à Nancy où elle a intégré une école de musique. Nous l’avons suivie le temps d’une journée. Lilou Lamy

8H
C’est en Sologne, à Yvoy le Marron, dans une jolie maison retapée par son chéri que Lia se réveille chaque matin. Son premier réflexe ? Se connecter à Insta. « Je veux savoir ce qui s’est passé depuis la veille, je découvre les messages de mes followers ». Elle reconnaît être addict, le premier et le dernier geste de la journée c’est un clic. Son rituel beauté du matin se passe sous sa douche, c’est aussi les premières vocalises pour échauffer sa voix. « Le chant c’est un travail quotidien, une discipline ». D’ailleurs son rêve c’est de gagner sa vie en chantant.

9H
Chaque matin, Lia va consacrer plus d’une heure à la rédaction de son blog, Doux Carnet. Après un an sur insta, Lia a créé son blog, elle s’est mise au codage pour l’administrer elle-même et le façonner à son goût. Elle publie chaque jour sur Insta et deux fois par semaine sur son blog c’est un contenu plus long à réaliser, entre le choix des produits, les séances photo et les commentaires. Elle se met en photo pour présenter les tendances, alors un peu narcisse ? Non répond la bloggeuse, « je ne pense pas être narcissique, je suis plutôt réservée dans la vie mais les photos et mon blog ça m’a donné confiance en moi ».

10H
Elle reçoit un à cinq colis par jour. D’abord contactée par des marques de bijoux en quête de notoriété, aujourd’hui Lia reçoit régulièrement les produits d’une vingtaine de marques parmi lesquelles Justfab, Givenchy, les Galeries Lafayette. Elle n’est pas rémunérée pour son blog elle reste indépendante et choisi de publier ce qui lui plait vraiment.

10H30
Direction le restaurant où elle travaille à midi, en attendant de reprendre des études de communication à la rentrée prochaine.

12H
Du virtuel au réel, le matin Lia ne voit personne, tout se fait par mail, pas besoin de rencontres réelles pour administrer un blog. Si elle partage avec une grande communauté, elle cumule 100 000 vues uniques sur son blog, c’est une activité solitaire. Rien à voir avec le restaurant à l’heure du service c’est le rush !

16H
Retour à la maison pour travailler le chant ou escapade en ville. « Je vois Orléans comme un quartier de Paris, en beaucoup plus cool, ici no stress ». D’ailleurs la jeune femme s’étonne que les orléanais se plaignent autant de leur ville et souligne que la Loire fait tout le charme d’Orléans.

17H30
Une pause dans son salon de thé préféré, le Piano dans la Théière j’aime cette adresse pour ses spécialités vegan. Elle aime aussi la cuisine italienne de II Don Vittorio, ou encore la tarte Tatin qu’elle a découverte en Sologne.

19H
Retour à la maison prépare le dîner pour son amoureux, avant de retrouver ses écrans. D’ailleurs s’est elle déjà déconnectée ? « oui, l’été dernier pendant deux semaines ».

(Visited 265 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.