Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

La nuit au musée

desseDes surprises sont programmées dans les musées orléanais durant la nuit – ou du moins une partie de la nuit – du 17 mai. Et en plus c’est gratuit !

La Nuit européenne des musées » fête ses 10 ans cette année. Le principe, depuis l’origine, est le suivant : ouvrir les portes, gratuitement dans la mesure du possible, d’un maximum de musées au cours de la nuit, un moment plus propice au rêve et à la déambulation, et résenter les collections à travers des spectacles, des visites éclairées, des interventions artistiques… Au Musée des Beaux-Arts, ce fameux soir du 17 mai, les animations débuteront à 20 h et se dérouleront jusqu’à 1 h du matin, sous la conduite de la Compagnie de l’eau qui dort, qui a préparé un spectacle intitulé « Vers une nouvelle mythologie », une performance pour dix interprètes, un musicien et quelques figurants. S’inspirant des ambiances des différentes salles du musée, et des œuvres qui y sont présentées, Jérôme Marin et Romain Brau ont imaginé différentes figures mythologiques. Se réappropriant des légendes, en inventant de nouvelles, ils créent différentes situations avec ces personnages, ils les mettent en scène. Le public, lui, guidé s’il le souhaite par une sorte de fil d’Ariane, peut découvrir dans une ambiance nocturne ad hoc ces étranges personnages mythologiques, interagir ou simplement rêver avec eux…

 

Nuit magique

Le Centre Charles Péguy, ouvert de 19 h à 22 h, profite de l’occasion pour présenter ses acquisitions récentes, dons ou achats. « Il s’agit de la correspondance entre Péguy et Blanche Raphaël, de manuscrits, d’épreuves corrigées de la main de Péguy, d’ouvrages et de cartes postales et de photographies de famille », précise André Parisot, commissaire des expositions. Tandis qu’au Cercil, la Nuit s’étend de 18 h à minuit, avec à 19 h des contes et de la musique yiddish d’Europe de l’Est, un univers où le surnaturel côtoie le quotidien, à 20 h, un intermède musical proposé par les élèves des classes d’instrument à vent du Conservatoire d’Orléans, et à 21 h, une lecture de lettres écrites par Max Jacob.
Aux Turbulences (Frac Centre), les portes sont ouvertes jusqu’à 23 h. Au programme : de 17 h à 18 h 30, guides en herbe (visite de l’exposition guidée par des enfants) ; à 19 h, rencontre avec les artistes de l’exposition “Double Jeu” (qui débute ce soir-là et se déroule jusqu’au 17 août) ; à partir de 21 h, performances de Raphaël Cottin ; et durant toute la soirée, projection de films de la collection du Frac Centre.
Un menu complet qui devrait combler tous les appétits !

 

Adresses

Musée des Beaux-Arts, 
1, rue Fernand Rabier – 02 38 79 21 55
• 
Centre Charles Péguy, 
11, rue du Tabour – 
02 38 53 20 23
• 
Cercil, 45 rue du Bourdon-Blanc – 
02 38 42 03 91 – www.cercil.fr
• 
Les Turbulences-Frac Centre, 88 rue du Colombier – 02 38 62 52 00 – 
www.frac-centre.fr
www.nuitdesmusees.culture.fr

Archilab : 
très bon bilan

Les portes étaient à peine refermées que les Turbulences-Frac Centre dressaient un premier bilan de la 9e édition d’ArchiLab, laboratoire international d’architecture et manifestation de référence pour une jeune génération d’architectes tournée vers la recherche et l’expérimentation. Une édition qui s’est terminée le 30 mars dernier, après prolongation de l’exposition (« Naturaliser l’architecture ») suite à la fréquentation encourageante enregistrée dès le départ. En six mois, celle-ci a atteint le score enviable de 34 000 visiteurs, majoritairement originaires des environs : un tiers d’Orléans et son agglomération, un tiers de la région Centre, le dernier tiers originaire du reste de la France et de l’étranger.

(Visited 154 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.