Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Lady Bird

Le pitch

Christine « Lady Bird » McPherson (Saoirse Ronan) se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère (Laurie Metcalf), aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird (Tracy Letts) a perdu son emploi. Situé à Sacramento, Californie, en 2002, sous les rapides mutations du paysage économique américain, Lady Bird offre un regard touchant sur les relations qui nous lient, les convictions qui nous définissent, et la beauté sans pareille d’un lieu qu’on appelle… maison.

3 questions à  la réalisatrice Greta Gerwig

Ce film est-il autobiographique ?
J’ai grandi à Sacramento que j’adore, si bien que j’ai eu envie de faire ce film pour déclarer mon amour à une ville qui n’a commencé à m’intéresser qu’après mon départ. Ce n’est pas facile de bien cerner l’importance d’un tel amour quand on a 16 ans et qu’on est convaincu que la « vraie vie » se passe ailleurs.

Aucun des événements du film n’a eu lieu en tant que tel, mais les émotions liées à ma famille, à mon enfance et à mon départ y sont vraies.

Que signifie le surnom « Lady Bird » pris par l’héroïne à la place de son vrai prénom ?
Se rebaptiser est à la fois un geste artistique et religieux : il s’agit pour elle d’affirmer sa capacité à s’inventer un patronyme et de découvrir sa véritable identité à travers cette invention. C’est un mensonge au service de la vérité. Ce surnom est né d’un processus mystérieux. Je n’y avais pas pensé avant de l’écrire. J’adore sa sonorité. C’est gai et vieillot. L’écriture du scénario m’a permis de cerner l’identité de cette fille.

Comment avez-vous vécu cette première expérience de mise en scène ?
Je continue à apprendre sur la réalisation, et j’espère que je n’arrêterai jamais d’apprendre, même quand j’aurai plus de 80 ans et que je ne ferai que me répéter ! Faire la liste de tout ce que j’ai appris serait à la fois rébarbatif et impossible. Ce que je peux dire avec certitude, c’est qu’il faut « toujours engager des gens plus intelligents que soi ». C’est une citation du grand directeur de la photo Harris Savides, aujourd’hui disparu, que m’a rapportée mon chef opérateur Sam Levy. C’est valable pour tous les postes, des comédiens aux décorateurs de plateau et aux graphistes d’affiches. J’ai eu la grande chance d’être entourée de gens qui, effectivement, étaient plus intelligents que moi !

en bref
Date de sortie : 28 février 2018
Réalisatrice : Greta Gerwig
Avec : Saoirse Ronan, Laurie Metcalf, Tracy Letts, Lucas Hedges, Timothée Chalamet, Beanie Feldstein

(Visited 48 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.