Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

L’alimentation du sportif, halte aux idées reçues !

Le lait est peu gras et ne fait pas grossir : VRAI

Contrairement à une idée reçue, le lait entier contient seulement 3,5 % de matière grasse. Il fait partie des aliments les moins gras. Le lait demi-écrémé en contient deux fois moins et le lait écrémé n’en contient pas. Les études montrent qu’une consommation plus importante de produits laitiers est associée à une corpulence plus faible.

 

Le lactose ne pose pas de problème de digestion particulier après l’effort : VRAI

La plupart des personnes digèrent très bien le lactose et, dans des conditions normales d’entraînement, il sera toujours très bien toléré après l’effort. Les personnes qui digéreraient difficilement le lactose peuvent consommer du yaourt à boire à la place du lait, il contient des ferments qui aident à la digestion du lactose.

 

Après le sport, il ne faut pas manger pendant au moins 30 minutes, autrement tout se stocke sous forme de gras : FAUX

L’organisme a épuisé ses réserves d’énergie pendant l’exercice et, s’il ne récupère pas rapidement, il puisera dans les protéines de sa masse musculaire… Celle-ci étant déterminante pour la dépense énergétique quotidienne, la détériorer favorise plutôt la prise de poids et de masse grasse. Juste après le sport, il faut donc favoriser la récupération avec une collation composée d’un produit laitier, d’une source de glucides et d’eau.

Faire du sport à jeun favorise la perte de poids : FAUX

À jeun, le corps puise dans ses réserves, c’est-à-dire les graisses, certes, mais aussi les muscles… Le sport à jeun et répété détériore la masse musculaire ; celle-ci est importante pour le contrôle du poids et difficile à récupérer. À court terme, le sport à jeun donne l’impression d’aider à perdre du poids, mais à moyen et long terme, il s’avère contre-productif.

 

Manger beaucoup de protéines ne fera pas de nous un(e) culturiste : VRAI

Pour être culturiste, il faut un entraînement de musculation intensif et régulier. Si l’on ne fait pas de musculation intensive, les muscles ne retiennent que les acides aminés (fournis par les protéines) qui sont nécessaires à leur entretien et ne s’hypertrophient pas. L’excédent d’acides aminés est éliminé naturellement.

 

Consommer trop de lait et produits laitiers favorise les tendinites : FAUX

Aucun mécanisme ne pourrait l’expliquer et aucune étude scientifique ne l’a montré. La tendinite est favorisée par des gestes répétés d’intensité excessive par rapport au niveau d’entraînement ou techniquement mal exécutés. Elle est traitée par l’arrêt total ou partiel de l’entraînement, le froid, des anti-inflammatoires locaux ou de la mésothérapie. Sur le plan nutritionnel, c’est surtout l’hydratation qu’il faut surveiller, c’est en tout cas la seule mesure qui fasse l’unanimité.

 

Les produits laitiers sont acidifiants et leur excès nuit à la performance sportive : FAUX

On entend beaucoup parler de la théorie Acide/ Base, pourtant ce n’est qu’une théorie contredite par de nombreuses études. De plus, cette théorie pousse certains sportifs à limiter leurs apports en protéines alors même que leurs besoins sont augmentés. Tous les sportifs doivent consommer au minimum 3 produits laitiers par jour.

 

Bien s’hydrater

Lait : 90 % d’eau
Yaourt : 85 % d’eau
Fromage blanc 20 % de matière grasse : 86 % d’eau

 

© Cerin

 

 

(Visited 231 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.