Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

L’aquabiking, simple comme faire du vélo!

Avec la rentrée, certains reprennent les bonnes habitudes en allant faire du sport. On cherche souvent un nouveau loisir à faire en solo ou entre copines et celui-ci donne plutôt envie! Cette discipline nous vient de nos amis italiens et commence à connaître un franc succès en Europe.

L’aquabiking, au fond, qu’est-ce que c’est ?

Si on traduit littéralement, c’est ni plus, ni moins, la pratique du vélo dans l’eau. On pédale en douceur sur un vélo fixé, grâce à des ventouses, au fond de la piscine. Idéal pour vaincre la cellulite et sculpter son corps à son rythme.
Très conseillé aux femmes enceintes, il permet des mouvements en douceur. L’apesanteur dans laquelle on est plongé permet de s’exercer sans forcer. Les ventouses étant fixées à une profondeur d’1m70, l’eau arrive à peu près jusqu’à la taille et permet de se laisser porter.

Pour le pratiquer, inutile d’être sportif professionnel ou confirmé, l’eau facilitant les mouvements et le bas de notre corps étant immergé dans l’eau, on subit moins la chaleur thermique de notre organisme, souvent présente pendant l’effort, quel qu’il soit.
De plus, le niveau de résistance du vélo dans l’eau se règle selon notre envie.
On peut s’entraîner en groupe ou seul avec un coach, au rythme de la musique, en changeant régulièrement de positions (debout sur le vélo, fesses levées, assis…), ce qui permet de faire travailler tous les muscles, tout en procurant à notre corps un massage drainant.

Les bienfaits du vélo dans l’eau

L’aquabiking permet donc de gommer la cellulite, mais pas que. Il limite considérablement la rétention d’eau, muscle le ventre, les cuisses et les fesses et permet de perdre du poids facilement. En termes de bienfaits, une séance de 30min de vélo aquatique équivaut à 1h15 de vélo traditionnel.
En plus, l’effet de résistance dans l’eau sollicite l’utilisation de plusieurs de nos muscles, tout en étant bénéfique pour les articulations.
Il rend également notre système cardio-vasculaire plus performant et donne du tonus à notre peau.
Pédaler dans l’eau est donc bon pour le cœur, les muscles et la peau, et les résultats sont rapidement visibles lors des premiers mois si on s’entraîne environ 2 fois par semaine. La peau est raffermie et la peau d’orange disparaît. On note également que l’aquabiking n’engendre pas de courbatures, ce qui n’est pas négligeable, même si la séance est intensive.

Comment pratiquer et pour qui ?

Une séance d’aquabiking dure environ 45 min, ce qui est déjà bien si on pratique régulièrement. Les 30 premières minutes sont consacrées en général au travail des fessiers et des cuisses. On peut s’exercer autant de fois que bon nous semble dans la semaine, et évoluer au niveau du rythme, ou non. Il n’y a pas de profil type mais les femmes enceintes ou les anciens sportifs peuvent y trouver leur compte, en voyant la possibilité d’entretenir leur forme.
L’effort se sent moins que lors d’un sport pratiqué sur la terre ferme et permet de considérer cette pratique comme un loisir, pour les femmes notamment, qui, par exemple, aiment faire du sport sans trop forcer.
Aujourd’hui, les femmes enceintes et les seniors sont de plus en plus désireux de ce genre d’activité, c’est pourquoi plusieurs centres sportifs rejoignent les piscines en proposant plusieurs séances d’aquabiking.

A Orléans, vous pouvez pratiquer l’aquabiking notamment au centre 24H Fitness, situé 31 boulevard Rocheplatte ou au centre Euforia Spa, qui se trouve au 23 rue de la Bretonnerie, en face du tribunal.

 

 

(Visited 408 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.