Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Le moulin de Valérie

le-moulin-de-valerie

le-moulin-de-valerieIci c’est une vie qu’il a fallu pour rénover : « il y avait tout à faire », explique Valérie. Une vingtaine d’années pour aménager les trois niveaux du moulin, pour aller finalement au bout du projet de son grand-père qui avait investi dans les années soixante sans jamais pouvoir le transformer en maison. La construction date du XVIIe siècle, à l’initiative des moines, et fut exploitée comme entrepôts puis comme usine. « Je crois qu’on y fabriquait des pointes. »
400 m2 au bord de l’eau, le lieu est magique. Nous sommes à Saint-Pryvé dans la maison d’une artiste, son atelier est en bas. Valérie crée par plaisir, elle façonne le carton, des personnages, de petits animaux, mais aussi des commodes, des chaises…
Du blanc, du gris, beaucoup de blanc sur les poutres, les meubles. « Je trouve que le blanc fonctionne aussi bien en été qu’en hiver. Et puis cela permet de changer peu de chose et de vite donner une autre tonalité à la maison. Un nouvel objet, un meuble est très vite mis en valeur sur un fond blanc. »
Valérie joue avec les transparences, les matières, les contrastes. La cuisine est rouge, la chambre mauve fait écho aux feuilles du prunus, les tonalités changent en fonction de l’orientation des pièces, les couleurs n’ont pas la même « saveur » selon l’éclairage. Valérie aime s’amuser avec ces subtilités. La pièce à vivre, qui réunit salle à manger, salon et cuisine, à l’étage est baignée de lumière avec sa grande baie vitrée et ses nombreuses ouvertures.
Chineuse repentie, ou presque, Valérie sait marier une table d’un créateur italien (choisie par monsieur) avec des chaises dépareillées. Un buffet ancien récupéré dans l’ancienne librairie Loddé passe au blanc et accueille une série de soupières. Des tableaux fleuris dans la cuisine, un lustre de Benoît Vieubled orné de petits oiseaux dorés, c’est elle. Mais ici rien n’est figé, Valérie aime bouger ses meubles, faire une déco spéciale pour Noël qui peut jouer les prolongations… L’expression déco de Valérie est sans limite de créativité : elle écrit sur les miroirs des citations de Balzac, dessine sur les vitres des armoires. Même si elle dit fantasmer sur un intérieur japonais et zen, il semble bien qu’elle soit loin de franchir le pas. Et tant mieux !

Les adresses de Valérie
Ex Nihilo
(on y trouve le travail de Valérie)
86, rue des Carmes
Maison du Monde
1, rue de la Hallebarde
Suite Numéro 3
3, rue des Carmes
l’Atelier après la pluie
7, place de la République
Les puces et les brocantes de la région

(Visited 457 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.