Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Le portrait chinois de Marie-Amélie Le Fur

Portrait chinois_Marie Amelie Le Fur-EdithT

On ne présente plus la triple championne paralympique d’athlétisme et nouvelle présidente du Comité paralympique et sportif français, bien connue en Touraine, à la fois du grand public et des collégiens qu’elle sensibilise régulièrement au handicap. On ne la présente plus… sauf pour mieux connaître ses goûts et ses couleurs. Propos recueillis par Sébastien Drouet

Si vous étiez… un sport (autre que le vôtre) ?
Le biathlon, pour l’harmonie entre le physique et le mental, le dépassement de soi et la gestion des émotions.

Un sportif ou une sportive célèbre ?
Roger Federer pour son image, sa longévité et ses valeurs.

Une compétition ?
Le Marathon de Paris : c’est une course française populaire et accessible.

Une histoire d’amour célèbre ?
Celle des héros du Titanic ; même si la fin est tragique.

Un vêtement ou un accessoire ?

Une montre. C’est discret, utile et adaptable à tous les contextes.

Un animateur ou une animatrice télé/radio ?
Nagui, car j’aime bien son travail, sa bonne humeur et son implication dans la cause du handicap.

Un acteur ou une actrice ?
Omar Sy, car son interprétation dans Intouchables a enfin permis de rire du handicap et de casser certains préjugés.

Un écrivain ?
Dan Brown, pour sa façon de nous transporter dans son univers.

Un monument ?
Les chutes de Montmorency, au Canada, un monument naturel magnifique qui me rappelle mon voyage de noces.

Une ville ?
Christchurch, en Nouvelle-Zélande, pour sa faculté à rebondir après les destructions dues aux tremblements de terre.

Quelle est la qualité que vous admirez chez les autres ?
L’écoute.

Quel est le défaut que vous pardonnez facilement ?
La maladresse (que je possède moi-même !)

Qu’est-ce qui vous insupporte le plus ?
Les râleurs non constructifs.

Si vous étiez… un plat ?
Un crumble : un plaisir sucré équilibré (ou presque !).

Une boisson ?
L’eau pétillante ; essentielle, mais plus fun que l’eau plate.

Le cours de la vie

Marie-Amélie, native de Vendôme (Loir-et-Cher), était déjà une athlète accomplie lorsqu’en mars 2004, un très grave accident de scooter changea son destin : elle dut être amputée au niveau tiers inférieur gauche (sous le genou). En 2005, elle débutait les compétitions en handisport (elle a été licenciée à Tours Handisport).

Aujourd’hui âgée de 30 ans, détentrice de 25 titres internationaux, de quatre titres de championne du monde et trois titres olympiques sur 100 mètres, 200 mètres, 400 mètres et saut en longueur, la nouvelle présidente du Comité paralympique et sportif français, élue le 14 décembre dernier, n’en délaisse pas pour autant la compétition, puisqu’elle prépare les championnats du monde de Dubaï (novembre 2019) et les jeux paralympiques de Tokyo (été 2020).

www.marie-amelie-lefur.fr

(Visited 64 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.