Le yoga des yeux une pratique qui voit loin

Parce qu’il favorise l’irrigation de l’œil, le yoga des yeux permet non seulement d’éradiquer la fatigue oculaire mais aussi d’améliorer la vue. Pratiqué quotidiennement, il donne des résultats durables et rapides.

À  force de passer nos journées devant les écrans, nos yeux piquent, démangent, brûlent ou pleurent. Et la fatigue oculaire ne touche pas seulement les personnes souffrant de problèmes ophtalmiques mais aussi les yeux en bonne santé. Pour soulager ces sensations d’inconfort et améliorer la vue, le yoga des yeux est une discipline qui peut être pratiquée quotidiennement.

Une gym douce pour les yeux

Le yoga des yeux est une méthode mise au point par l’ophtalmologue américain William Bates dans les années 1920. À l’époque, il s’inspire du hatha yoga indien pour imaginer une méthode qui serait capable de rééduquer les muscles des yeux et donc d’améliorer la vue. Cette dernière évoluant au cours de la journée, il semble que l’on voit moins bien le soir que le matin. Mais les lunettes, quelle que soit leur correction, ne s’adaptent pas à ces changements. Le yoga des yeux peut donc améliorer le confort visuel grâce à des exercices destinés à irriguer l’œil et à détendre et reposer la vue. Si cette gym douce ne remplace pas les soins ophtalmiques, elle reste un excellent complément du suivi médical.

Quelques exemples d’exercices

Vous pouvez effectuer plusieurs exercices de yoga oculaire tranquillement chez vous. Le premier permet de régénérer les yeux : on pose les paumes de main, placées en forme de coque, sur les yeux fermés durant une minute. Les doigts doivent se joindre pour ne pas laisser passer la lumière. Ainsi, la chaleur et l’obscurité vont délasser les yeux. Pour soulager les yeux très fatigués, on fixe son index en le rapprochant du nez tout en essayant de garder une vision nette. On éloigne ensuite le doigt aussi loin que possible avant de le ramener à nouveau jusqu’au nez. Répétez ces gestes une vingtaine de fois, avec des lunettes si vous en portez. Si vous êtes myope, « tracez » les yeux ouverts les lettres de l’alphabet en prenant soin de garder la tête bien immobile. Commencez par une dizaine de lettres, environ un quart d’heure par jour. En revanche, si vous souffrez d’un début de presbytie, prenez un livre et parcourez les lignes blanches entre le texte sur une ou deux pages. À raison de dix minutes quotidiennes, cet exercice vous permettra de faciliter votre lecture.

Un yoga efficace

Pour que le yoga des yeux soit réellement efficace, il doit se pratiquer au quotidien, environ un quart d’heure mais toujours sans forcer ni ressentir de tension. Afin d’effectuer correctement les gestes, vous pouvez faire appel à un professionnel pour une première session et reproduire ensuite seul les mouvements. Pratiqué régulièrement, le yoga des yeux permet, peu à peu, de supprimer les tensions au niveau des muscles oculaires et de renforcer leur tonicité. Résultat, la vision s’améliore, la fatigue diminue et les maux de tête sont moins fréquents et ce, même si l’on souffre de myopie ou de presbytie.

Le qi gong, une autre méthode

Le yoga oculaire n’est pas le seul à pouvoir soulager vos yeux. Le qi gong, à la base une gymnastique énergétique chinoise, est aussi utilisé dans le cadre des traitements de certaines maladies ophtalmiques telles que la cataracte ou le glaucome. Il permet, lui aussi, de réduire la fatigue oculaire et d’améliorer la vue, notamment par des mouvements de massage. C’est donc également une méthode recommandée à ceux qui travaillent toute la journée devant un écran.

Lilou Lamy

(Visited 32 times, 1 visits today)