Les bonheurs de Sophie

Sophie Cornée redonne vie aux livres plutôt anciens, ou du moins qui ont vécu, en refaisant à sa façon, très actuelle, leurs plats, leur tranche, en recousant les cahiers à l’intérieur. Fort occupée, elle a tout de même trouvé le temps de monter une exposition qui se tient jusqu’au 14 novembre à La Source.

Un métier qui n’est pas confit dans le passé

L’art de la reliure pourrait donner l’impression d’évoluer dans un domaine figé, classique, dans des couleurs ternes. Rien de plus faux ! « Je fais des reliures contemporaines, avec des matières vives, gaies, déclare Sophie Cornée, relieure depuis une dizaine d’années. Et en accord avec le thème du livre. » Par exemple, La boîte à pêche, de Maurice Genevoix, se voit gratifié de peau de poisson sur la couverture, la tranche et le dos. Une idée de Sophie, qui a puisé dans son inspiration. Un vivier jamais à sec : « Dans la reliure contemporaine, on peut tout se permettre, pas comme dans la reliure classique où l’on doit se plier à des obligations. » Dans son activité, qui n’est donc pas sans innovations, Sophie utilise cependant des matières nobles, cuir, velours de chèvre par exemple, et des outils ancestraux : le cousoir, la presse. Car les techniques – la couture, la réalisation de la reliure –, sont les mêmes depuis des lustres. La nouveauté provient de l’artistique. Le tout formant un savant mélange de tradition et de modernité…

Artisanat d’art

La bibliophilie, ou plus simplement la volonté de conserver de beaux ouvrages auxquels ont tient, sont encore à la page. C’est pour garder ces derniers le plus longtemps possible dans notre bibliothèque que l’on fait appel à une(e) relieur(e), qui ne travaille pas seul(e) dans son coin. D’autres activités, exercées par autant de professionnels, s’invitent dans la boucle : la dorure par exemple, la tannerie, la parure, le papier… 

Une exposition événementielle

La relieure est arrivée au bout d’un projet qu’elle a longtemps préparé : son époux s’est chargé de trouver des éditions originales de Maurice Genevoix, que Sophie s’est fait fort de relier à sa façon, personnelle mais avec un respect total du contenu. L’exposition met en lumière 23 ouvrages, présentés jusqu’au 14 novembre à la bibliothèque Maurice-Genevoix de La Source, dans le cadre de l’entrée de l’écrivain au Panthéon.

Atelier de reliure La Belle Page,
14 rue du Pressoir Blanc, Orléans – 06 10 05 09 97
labellepage.monsite-orange.fr

Sophie assurera une conférence sur la reliure contemporaine le 7 novembre à 16 h, auditorium de la médiathèque d’Orléans.
À noter : l’artisane orléanaise donne 
aussi des cours de reliure dans son atelier.

2009
Rencontre avec une relieure, Patricia Sirjean, qui l’oriente vers ce métier d’art

2016
CAP de reliure-dorure

Sébastien Drouet

(Visited 4 times, 1 visits today)