Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Les Gens « Heureux » entre créations et créatures

les-gens-heureux-entre-creations-et-creatures

les-gens-heureux-entre-creations-et-creaturesUne boutique en rose et bleu, un univers de dessin animé, bienvenue dans le monde fabuleux de Charlotte…
Un parcours sans faux pas
Après des études à l’Institut d’arts visuels, Charlotte a commencé en dessinant des vêtements pour des groupes de rock avant de se lancer comme free-lance au service de la marque Du Pareil au Même. La suite l’amène à créer sa propre estampille – baptisée Les gens Heureux – et à la commercialiser sur les marchés de Noël. Mais une seule chose l’obsède : ouvrir une boutique. Elle travaille d’arrache-pied et, de la simple impression de ses dessins sur un vêtement, elle passe à la confection intégrale, donnant à chaque pièce de sa collection une dimension unique.
« It’s a small world »
Charlotte ne se contente pas de fabriquer des vêtements ; elle crée des sacs, des mugs, des coussins, des badges et… des “doudous-monstres”. Dans Crazy Toys* –que Charlotte laisse sur son comptoir en permanence –, Vincent Thfoin se penche sur ces objets stars de jeunes créateurs et y fait apparaître l’œuvre de notre Orléanaise, au milieu d’un arc-en-ciel de personnages aux noms plus incongrus les uns que les autres. Chez Les Gens Heureux, on croisera ainsi Grrrr, Bing, No way… dans des couleurs flashy et des patchworks de matières, en accord total avec le goût de leur créatrice pour les trucs un peu kitsch. Un univers composé de nombreuses créations… et créatures.
Peu à peu Charlotte fait évoluer sa boutique en galerie de créateurs. Elle souhaite mettre en avant d’autres pièces uniques que les siennes, qu’elles soient l’œuvre d’un verrier, celle d’un dessinateur ou même d’un groupe de rock. Mademoiselle peut bien être timide : la munificence de ses idées parle pour elle.
* Livre paru aux éditions La Martinière, octobre 2010

(Visited 102 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.