Les jeunes mamans entre de bonnes mains

© Léonard de Serres © Léonard de Serres

Depuis bientôt un an, les Ouvrières de la Reine sont aux petits soins pour les futures et jeunes mamans qui peuvent pratiquer, dans un seul endroit, diverses activités physiques ou de relaxation. Et rencontrer d’autres personnes pour discuter ! 

 

Dans le local de la place des Jourlins, une salle est réservée au yoga, au Pilates (méthode de gym douce particulièrement adaptée aux femmes enceintes) et aux ateliers d’information, une autre au massage, à l’acupuncture, aux soins esthétiques, et enfin une troisième à la sophrologie et à la relaxation (seule, en couple ou en groupe), ainsi qu’aux ateliers maman-bébé. Bref, tout pour accompagner et soutenir les « reines » pendant la grossesse et les premiers mois qui suivent.

À l’origine de l’association qui regroupe toutes ces activités en ce lieu, on retrouve Lauren Valverde, jeune femme de 31 ans qui était animée d’un fort désir d’entreprendre quelque chose sans savoir, jusqu’à il y a peu, dans quel domaine exactement. « J’ai fait une formation supérieure dans l’environnement, dit-elle. J’étais dans un labo à Tours, je travaillais sur les problématiques liées à la Loire. Quand on évolue dans l’environnement, on pense pouvoir transformer le monde, mais… Alors j’ai changé de parcours, j’ai fait du bénévolat, j’ai repris le sport… » Au cours d’une séance de yoga, elle rencontre une femme enceinte qui ne parvient pas à réaliser les mouvements : « Je me suis alors demandée quelles activités ces femmes pouvaient pratiquer, et comment les réunir en un seul lieu. Je me suis lancée comme ça, j’ai interrogé les gens autour de moi, j’ai reçu des encouragements… » Les contacts se sont établis durant l’été 2014 ; en septembre, l’équipe était au complet, et le local, en face des Tanneurs, était trouvé.

 

Tissage de lien

Hormis tout un panel d’activités – clairement séparées du milieu médical, comme tient à le préciser Lauren –, les futurs et jeunes parents trouvent ici un endroit pour échanger avec d’autres personnes qui sont exactement dans le même cas. Car « tisser du lien », c’est l’un des objectifs de Lauren, par ailleurs très branchée bio, développement durable, partage… Mais il faut bien faire fonctionner la jeune association, ses ouvrières ne se nourrissant pas du pollen des fleurs. Après un essai gratuit, histoire de découvrir le concept, l’adhésion coûte 35 € pour une année, auxquels il faut ajouter le prix des séances (15 Ä pour le yoga par exemple), sachant que les professionnels intervenant dans ce cadre pratiquent des prix préférentiels. « Mais les ateliers d’information, ou d’autres activités, sont gratuits », souligne Lauren. À ce jour, les Ouvrières de la Reine comptent 70 adhérents, dont 40 mamans. « Les retours sont excellents, se félicite la créatrice et coordinatrice. Je m’apprête à travailler avec des gens du marketing et du juridique pour développer tout cela. Je souhaite aussi me pencher sur le bonheur au travail, et je suis en train de réfléchir à quelque chose spécialement destinée aux papas… » Qui sont de toute façon d’ores et déjà bienvenus aux différents ateliers.

 

Happy birthday !

Le 2 octobre, à 17h30, les Ouvrières de la Reine fêteront leur premier anniversaire. Des animations-surprises sont annoncées, en présence notamment de deux comédiens du théâtre de l’Ante. Signalons enfin qu’une fois par saison, l’asso ouvre ses portes dans le cadre des « Welcome Café ». L’occasion d’entrer dans la ruche !

2, place des Joulins à Tours – www.lesouvrieresdelareine.com