Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Les vacances, bonjour l’angoisse !

L’approche des vacances vous excite et vous met particulièrement de bonne humeur ? Ce n’est pas forcément le cas de votre toutou qui, lui, angoisse à l’idée d’être séparé de vous durant plusieurs jours…

 

Chaque année, alors que l’heure des vacances approche, de nombreux propriétaires de chiens se demandent s’ils doivent emmener leur animal sur leur lieu de villégiature. Quel dilemme ! Car selon l’endroit, la taille et le comportement de toutou, il n’est pas toujours possible de le mettre dans notre valise. Beaucoup optent donc pour des solutions de garde telles que le dog sitting, la pension ou l’hébergement familial. Pas de problème, a priori, si ce n’est que votre absence associée au changement d’habitudes peut fortement stresser l’animal… Alors, que faire ?

 

Des cabots pépères

Les chiens sont des animaux extrêmement routiniers. Si nous cherchons sans cesse à casser notre train-train quotidien, eux ont besoin de garder leurs habitudes pour se sentir bien. Et les vacances ont justement le don de tout chambouler ! Quel que soit le mode de garde pour lequel vous aurez opté, les heures de repas, de sommeil et de promenade ne seront pas forcément respectées. S’il n’a pas été un minimum préparé, le chien peut alors souffrir de ces changements soudains et développer du stress. Si, au retour de votre séjour, vous le sentez différent, s’il a perdu l’appétit, n’a plus le goût du jeu ou fait ses besoins partout, c’est qu’il n’a pas supporté votre absence.

 

La pension idéale

Alors, comment faire pour que tout se passe bien durant vos vacances ? La méthode la plus adéquate est évidemment de faire appel à un dog sitter qui viendrait chez vous chaque jour, matin et soir, pour jouer avec votre chien, remplir sa gamelle et le sortir. Toujours dans son environnement familier, votre animal se sentira ainsi moins angoissé. Mais cette solution ne vaut que pour les courts séjours car, au-delà de quelques jours, votre chien pourrait souffrir de la solitude à force de rester seul toute la journée et toute la nuit. Si vos vacances se prolongent, le mieux est encore de le confier à un membre de la famille. Mais cela n’est pas toujours possible et la seule alternative reste celle du chenil. Beaucoup de maîtres sont réfractaires à l’idée de laisser leur boule de poils dans une pension. Pourtant, si elle est choisie avec soin, c’est encore le meilleur moyen de confier en toute quiétude son animal. Pour choisir le bon établissement, demandez conseil à votre vétérinaire et laissez-vous guider par le bouche-à-oreille. Un bon chenil doit savoir s’adapter au rythme du chien, c’est-à-dire le sortir et le nourrir à ses heures habituelles. Les promenades doivent être fréquentes (au moins trois fois par jour), les boxes nettoyés chaque jour et de préférence chauffés l’hiver. N’hésitez pas non plus à demander au propriétaire du lieu de faire un tour du chenil avec vous et voyez comment votre chien réagit. Vous pouvez également faire un test le temps d’un week-end pour que toutou prenne ses marques et s’habitue à sa nouvelle maison temporaire.

 

Carnet d’adresses

  • Le Dog Hotel Resort, à Saran, héberge chiens et chats en chambres individuelles, télévision et webcam sur demande ! www.doghotelresort.com
(Visited 160 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.