Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Lingerie Comment allier confort et séduction ?

Caroline le Grelle, directrice mode du salon international de la lingerie, nous dit tout.

«Nous sommes déjà sur l’hiver 2013/2014 ! Mais on garde le même esprit dans un contexte économique difficile, on mise sur l’intemporel, on cherche des valeurs sûres et le savoir-faire des corsetiers. Le style est sobre et chic, un mariage subtil de sensualité et de légèreté. Les matières phares sont confortables et raffinées, soie et dentelles travaillées avec un grand savoir-faire. Les femmes pourront se lover dans des matières chaudes et douces, réconfortantes. Les imprimés sont géométriques et graphiques. Les lignes épurées avec des bandeaux coqués. Grâce à l’innovation textile, on utilise beaucoup le Micromodale c (NDLR-cette fibre donne la sensation de la peau sur la peau), et l’utilisation de mousses très fines permettent à la lingerie d’être gainante sans être génante. Fini les complexes, certains dessous sculptent les corps et permettent d’affiner la silhouette, on peut perdre jusqu’à une taille ! Aujourd’hui on n’a plus besoin de choisir entre confort et glamour.»

Bien choisir ses sous-vêtements

Culottes

Tendance : elles sont emboîtantes, à taille haute, mais elles jouent la transparence avec du tulle, de la soie et des dentelles.

Confort : il faut toujours prendre une taille au-dessus de sa taille de vêtement.

Soutiens-gorges

Taille moyenne de la poitrine : 90 C.

Tendance : quelle que soit votre taille, il faut jouer sur les transparences et les matières nobles.

Confort : les poitrines menues peuvent tout se permettre : triangles, balconnets ou push-up pour celles qui veulent étoffer leur décolleté ! Les poitrines fortes doivent privilégier le maintien avec des spécialistes comme Oops, Empreintes, Fauve ou Elixyr… qui ont le savoir-faire des corsetiers.

 

It tendance

body, le grand retour

Lejaby sera pionnier en la matière, dès 1970 : la marque propose des bodys en lycra dans un esprit soft. Les années 80 seront marquées par l’aérobic et… le body !

Jean-Paul Gaultier en fera une tout autre version, un body très sophistiqué, pigeonnant. Aujourd’hui, il fait son retour, joue le dessous-dessus. Porté avec une veste et de belles boucles d’oreilles, effet glam assuré ! Il magnifie les corps, allie bien-être et sexy. Il se décline sur tous les tons : romantique dentelles et transparence, body doudou en cachemire ou fourrure pour se protéger du froid. Notre silhouette est galbée, moulée, redessinée, et ne fait plus un pli.

 

Zoom sur Monette, 

des dessous « made in France » 

Monette, c’est l’histoire d’ex-Lejaby de Bourg-en-Bresse, qui reprennent la production, 13 ouvrières de nouveau dans l’atelier de lingerie, avec à sa tête Assya Hiridjee, co-fondatrice de Princesse Tam Tam, avec sa sœur Loumia disparue dans un attentat à Bombay en 2008. C’est un nouveau départ pour cette créatrice qui confie toutes les pièces de la collection à un bureau de style parisien, qui seront ensuite prototypées et confectionnées dans les ateliers de l’Ain. Une production 100 % française, ce qui est assez rare pour être souligné !

Seul le nom est rétro, diminutif de Simone, car cette lingerie s’adresse à une femme moderne, entre 30 et 50 ans, à la fois libre et raffinée. La soie est la matière vedette de la marque, un univers de douceur intemporel. Les modèles sont modernes et confortables. Les prix sont un peu élevés mais c’est une valeur sûre et une belle aventure à soutenir. Entre 150 et 180 € le soutien-gorge. Bientôt une boutique en ligne sur www.monette.fr.

Notre sélection :

Lise Charmel élu créateur de l’année 2013 au salon international de la lingerie.

Imprimés géométriques comme ces losanges en résille de chez Kookaï.

Ensemble en dentelle bustier court et culotte très emboîtante Fée des rêves, chez Lou.

Soutien-gorge corbeille Piccadilly, chez Lou.

Le Body signé Elise Anderegg, jeune créatrice qui a lancé sa marque pour les femmes néo-romantiques du XXIe siècle.


(Visited 142 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.