Madame L’Amoureuse cultive les ondes positives

Noémie, connue sous le nom de « Madame l’Amoureuse » a d’abord rencontré son public sur la toile, avec le blog à quatre mains qu’elle a créé avec son mari (notrecarnetdaventures.com) et sur son compte Instagram. Elle y partage recettes, lectures et son quotidien. Gourmande assumée, elle a rejoint les ondes de France Bleu Orléans, pour partager ses bonnes adresses. Elle nous  raconte son quotidien de confinée et ce qu’elle en a retiré de bon. 

Comment avez-vous adapté votre quotidien au confinement ?

J’ai su garder un rythme régulier (me lever, prendre soin de moi, m’habiller… ) et j’ai profité de la matinée pour travailler un peu et aussi faire du sport via une application. Pour les courses, on s’est divisé la tâche avec mon mari. On est d’habitude très drive, mais avec le confinement les stocks n’ont pas été forcément suffisants.

Alors j’ai complété auprès des commerçants de notre quartier.

Avez-vous continué votre formation à distance et vos chroniques radio sur France Bleu Orléans ?

Ma formation à l’INA (Institut national de l’audiovisuel) a été gelée. Je m’en suis retrouvée d’ailleurs bien frustrée. Néanmoins, j’en ai profité pour améliorer ce que je peux et surtout travailler mon écriture radio et m’essayer à l’enregistrement de livre audio. Si mes chroniques ont continué ? Oui et non ! « Les bonnes adresses gourmandes » se sont arrêtées le 19 mars et après j’ai fait des remplacements où j’ai pu reprendre les chroniques de mes confrères en congés. Ces derniers temps, j’ai pu remplacer Pascal Hernandez sur le confinement en pratique, et Sébastien Doucet pour une chronique culturelle qui me permettait de garder le moral.

J’ai appris à prendre le temps… le comble pour une impatiente comme moi.

Du confinement, qu’avez-vous retiré de positif ?

J’ai appris à prendre le temps… le comble pour une impatiente comme moi ! Je crois que cela m’a permis de comprendre ce qui est essentiel et important. Je peux enfin m’attaquer à un très gros projet : l’écriture d’un livre ! C’est dans les cartons depuis un an, et j’ai enfin mon plan ! Je sais comment ça commence et comment ça finit… le tout reste de lier ces deux parties.

Qu’est-ce qui vous a manqué le plus ?

Les gens. Et pas seulement les amis ou la famille. Ce confinement m’a permis de comprendre que je suis quelqu’un de très sociable (et pas seulement sur les réseaux). J’aime la proximité, les échanges, croiser les mêmes personnes sur le trajet en rentrant chez moi…

Quelles ont été vos astuces pour bien vivre le confinement ?

S’autoriser des baisses de régime. Dans cette période particulière, c’est normal d’avoir des moments patraques ou des insomnies. Se repencher sur des projets et passions enfouis : loisirs créatifs, pratique d’un instrument, sport… Prendre plaisir à faire les petites choses de la vie ; comme la cuisine par exemple. Rester en contact avec les gens qui nous manquent, par visio ou par téléphone. Ne pas rester trop longtemps sur les chaînes d’information !

Quelle est la première chose que vous ferez une fois le confinement total levé ?

Sortir en terrasse et prendre une coupe de champagne.

Propos recueillis par Marie-Zélie Cupillard

(Visited 13 times, 1 visits today)