Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Marine Guérineau a du grain à moudre

Sur l’exploitation céréalière de ses parents, près d’Attray, Marine transforme 1/5e de la production familiale de blé en farine – le seigle et le sarrasin se sont invités depuis peu. Meunière : un métier débuté en même temps que celui de maman… Une vie à cent à l’heure, surtout dans la période que nous connaissons !

Dans sa vie d’avant – bien qu’elle soit encore très jeune – Marine travaillait dans la vente de cosmétiques, puis de prêt-à-porter. Mais, parallèlement à cette dernière activité, elle a mûri en 2017 un nouveau projet avec son conjoint, agriculteur qui, comme ses confrères, avait connu une année précédente difficile : « Nous nous sommes alors dit qu’il fallait se diversifier. » Un jour, elle découvre une marque de moulins sur un salon. C’est le déclic : le moulin arrive chez elle en juin 2018, pendant son congé maternité. En septembre, elle devient maman… et meunière. Pour la nouvelle entrepreneuse, des journées bien remplies… qui ne se sont pas désemplies avec la crise sanitaire, bien au contraire ! Ce fut le cas surtout au printemps dernier : « J’ai eu une énorme charge de travail pendant le confinement ; la farine était devenue l’or blanc du moment, les supermarchés étaient dévalisés. Donc les gens ont fait l’effort de chercher autour de chez eux s’il y avait des producteurs. » La grande distribution a elle aussi été très demandeuse : « 300 kilos du jour au lendemain, par exemple, sachant que je peux sortir 8 kg/heure. Vous imaginez le temps que ça prend ! » Puis l’été est arrivé, les gens sont partis en vacances… et les nouveaux consommateurs ne sont pas restés – Marine a cependant retrouvé ses fidèles. « Et les professionnels qui m’ont démarchée pendant le confinement ont tenu parole, c’est-à-dire que je suis restée présente dans leurs rayons après. »

Frapuy, à 3 km d’Attray – 06 45 54 65 05
Sur Facebook : @Ferme de la Manne
Instagram : @fermedelamanne

(Visited 38 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.