Quatre fondettoises dans la course

© Léonard de Serres © Léonard de Serres

Evelyne Guillard, Maryline Zucaro, Carine Marin et Florence Pivert sont dans les starting-blocks : le 11 avril prochain, elles prendront le départ d’une épreuve sportive au Sénégal, dans le but non pas de la gagner, mais dans celui d’apporter des fournitures scolaires à des enfants.

 

La Sénégazelle est une épreuve de course à pied, exclusivement féminine, au cours de laquelle une action humanitaire scolaire est organisée. Du 11 au 18 avril, elle mettra aux prises, à Foundiougne (150 km au sud de Dakar), une soixantaine de participantes, dont quatre amies fondettoises réunies par la passion du sport : elles participent tous les ans aux 20 km de Tours et ont déjà fait le Marathon de Paris. « Il y a deux ans, j’avais lu un article sur la Sénégazelle dans la Nouvelle République, j’avais trouvé cela très intéressant, se souvient Evelyne. J’en ai parlé à mes amies qui ont tout de suite accepté. » Le principe ? Une course de cinq étapes, de 8 à 13 km chacune – du gâteau pour elles, malgré la chaleur – à allure libre, avec arrivée dans une école de brousse, « où l’on distribuera les fournitures que nous avons récupérées« , poursuit Evelyne. La première phase s’est parfaitement déroulée : en deux temps trois mouvements, nos quatre Fondettoises ont récolté chacune 40 kg de crayons, cahiers, ardoises… Une présence bien active dans un supermarché de Fondettes et le tour était quasiment joué ! Elles n’ont d’ailleurs plus de place pour la moindre gomme, mais recherchent encore, à l’heure où nous écrivons ces lignes, « des sous« , par le biais de l’association qu’elles ont créée pour l’occasion, le séjour de chacune se montant à 1 700 euros.

 

L’humanitaire en prime

Il n’y a pas vraiment d’appréhension chez elles,  seulement une impatience de participer et de réaliser leur action ; il est vrai qu’elles ne partent qu’une semaine, pour une épreuve hyper-encadrée. Deux Fondettoises vont découvrir le continent noir, Florence ayant déjà visité le Kenya et Evelyne ayant vécu quelques années en Afrique. Que de belles choses à partager ensemble et avec les habitants au cours de cette expérience ! « L’aspect sportif n’est pas le plus important, assure Maryline. C’est l’humanitaire qui prime, même s’il y a une course à terminer, avec un classement. » Une aventure à laquelle sont mêlés les Fondettois : « Nous avons impliqué les quatre écoles de Fondettes, déclare Carine. Elles ont notamment construit des jeux, qu’on emporte dans nos bagages. Nous avons déjà rencontré tous les élèves, et les maîtresses vont travailler sur ce projet. » Un retour d’expérience aura lieu après le voyage pour répondre aux questions portant sur le quotidien des petits Sénégalais.

Avant cela, nos 4 z’elles fondettoises participeront aux foulées de Fondettes le 22 mars, une petite course familiale au cours de laquelle les participants viendront en t-shirt marqué aux couleurs du Sénégal.

« Le but est que notre action soit au maximum partagée« , explique Florence. Pour l’instant, mission parfaitement accomplie !

http://les4zellesfondettoises.jimdo.com