Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Rachid Khimoune chez Rabelais

Il faut quitter Tours et se transporter au-delà de la Vienne, en pleine Rabelaisie, pour profiter jusqu’à la fin du mois de l’exposition organisée à la Devinière. “Les enfants du monde” vous y attendent…

 

« Rabelaisie », le terme est pour le moins approprié, puisque la Devinière est tout simplement le lieu de naissance de « notre » François Rabelais, illustre Tourangeau parmi les Tourangeaux. Mais les oeuvres qui y sont exposées ne sont pas en lien direct avec l’auteur des aventures de Gargantua et Pantagruel ; depuis le 3 mai dernier, c’est le sculpteur Rachid Khimoune qui investit le jardin de la maison, avec ses productions rassemblées sous le titre : « Les Enfants du Monde ». La « peau des villes » Les « enfants » de Rachid Khimoune, ce sont quatorze silhouettes, dont quatre bronzes monumentaux, qui ont déjà beaucoup voyagé en quelques années d’existence, puisque avant de rejoindre le Chinonais, elles ont été présentées à Paris, Abu Dhabi, Mexico ou encore Shanghai pour l’Exposition universelle de 2010. Créées par Rachid Khimoune pour sensibiliser sur les droits de l’enfant, à partir de moulages d’empreintes urbaines comme les bitumes défoncés, les pavés ou les plaques d’égouts – autant d’éléments qui ont marqué la vie de ce fi ls de mineur –, ces grandes sculptures rappellent justement les créatures issues des songes drolatiques ou les géants de Rabelais, et forment un trait d’union entre présent et passé, entre ville et campagne.

Des géants qui nous parlent

Comme Rabelais, mais avec ses propres outils, Rachid Khimoune invente un langage, et donne vie à des géants qui interrogent l’humanité. « Ce sont des passeurs de récits entre chronique intime et ton de fabuliste donnant corps à ses histoires, explique le Conseil général,

propriétaire de la Devinière. Rachid Khimoune, comme François Rabelais, parle d’un intime universel. » Aucune raison d’y être insensible, donc…

Deux mots sur la Devinière

La maison natale de Rabelais, ou du moins celle où il a passé ses premières années, est aussi un musée consacré au génial écrivain. C’est le seul en France d’ailleurs. Trois pièces sont ouvertes aux visiteurs, que ceux-ci, s’ils ont lu les oeuvres rabelaisiennes, reconnaîtront car elles sont citées dans Gargantua. Hormis la maison, les caves troglodytiques, carrières d’extraction qui ont permis l’édifi cation de la maison et des dépendances, se visitent elles aussi. À noter : les 7, 14 et 28 septembre auront lieu trois dimanches festifs à La Devinière avec des spectacles de tréteaux, du théâtre à farces, de la jonglerie, et une mise en scène originale évoquant l’histoire la vigne… Tarifs compris dans ceux du musée, même horaires d’ouverture.

Exposition jusqu’au 28 septembre. Musée Rabelais, 37500 Seuilly – 02 47 95 91 18 www.musee-rabelais.fr Tarifs (exposition comprise dans l’entrée du musée) : 5,50 € / 4,50 € / gratuit – de 7 ans. Horaires du musée jusqu’au 30 septembre : 10 h – 12 h 30 / 14 h – 18 h.

(Visited 251 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.