Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Rubrique "qui est ce ?"

Les lieux où l’on peut écouter, découvrir, et rencontrer et partager, sont souvent des lieux avec des équipes vraiment charmantes, joviales, et d’une disponibilité sans borne … Alors je ne sais pas si vous connaissez un peu Saint Jean de la Ruelle, mais à la Salle des Fêtes, on peut y découvrir du théâtre, de la danse, de la musique, et cela sous toutes ses formes … Alors interview ‘flash-eclair’ afin de mieux connaître le responsable de toute cette émulation !

Son tenancier est Frédéric Sallé, mais qui es tu Frédéric Sallé ?
Je suis responsable du pôle culturel de saint jean de la ruelle. C’est-à-dire que je m’occupe de la programmation de spectacles, de la gestion de la salle et je travaille tout au long de l’année sur des partenariats, l’accompagnement d’autres manifestations. Orléanais d’origine, j’ai pu exercer mes premières armes dans différents postes orléanais avant de partir vivre un peu plus de 5 ans dans le nord de la France puis à Strasbourg. Me voilà revenu à Orléans et très heureux de pouvoir contribuer à la vie culturelle de Saint Jean de la Ruelle !

Et depuis quand es tu responsable du pôle culturel de Saint Jean de la Ruelle ?
Depuis le 1er septembre 2011

Cela veut dire que tu n’es pas seul aux manettes ! De combien de personnes se compose l’équipe ?
De 7 personnes…

Afin de pouvoir savoir en quoi consiste ton travail, pourrais tu expliquer comment tu établis la programmation de la salle ? As tu un fil rouge cette année ?

Alors j’ai une méthode de programmation hyper structurée et organisée ! Elle est faite à base de post-its collés un peu partout, de like sur facebook, de vidéos you tube, de coups de cœurs en voyages et de testeurs dans mon entourage, à toute épreuve, prêts à supporter cinquante écoutes d’un même morceau. Je m’appuie bien entendu également sur l’actualité des artistes. Mon prédécesseur avait réussi à créer une identité « chanson française » pour la programmation de Saint Jean de la Ruelle. J’ai gardé ce cœur de programmation tout en essayant de l’ouvrir vers d’autres horizons, notamment le stand up et la world music. Et il y a effectivement eu un fil rouge cette année autour d’une jeune création 100% féminine. Enfin je m’appuie sur les conseils avisés d’autres programmateurs et tourneurs…

Un petit buzz pour l’an prochain  pour les lectrices d’Edith ?
La reformation d’un groupe français qui après avoir tourné un peu partout dans le monde ressort un nouvel album et lance une nouvelle tournée… Et passera donc par Saint Jean de la Ruelle… Paris Combo, ça vous dit quelque chose ???

En février, tu as proposé aux habitants de l’agglomération d’Orléans de découvrir Bérengère Krief, une jeune personne que l’on peut voir de façon récurrente dans la mini-série “Bref” qui passe sur Canal + … Pourquoi, comment ?
En septembre, bien avant l’explosion Bref, j’ai été contacté par le producteur de Bérengère. J’étais justement à la recherche d’une jeune femme faisant un spectacle de Stand Up. J’ai tout de suite était emballé par son dynamisme et son côté très brut de décoffrage, à l’opposé de son image blonde et innocente. Ca s’est concrétisé très vite et nous sommes arrivés à faire complet et passer une excellente soirée !

Un mot particulier pour terminer pour les lectrices (et lecteurs !) d’Edith ?
Merci pour le spécial hommes du mois dernier, car oui c’est bien aussi pour les hommes Edith !

(Visited 95 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.