Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Si belle Sister

En quelques années, Mylène s’est fait un nom dans le monde de l’illustration tourangelle : Feeble Sister. Elle a même réussi à définir son propre style, entre mangas japonais et bande dessinée franco-belge. 

 

Son vrai prénom, c’est Mylène, mais c’est sous le pseudonyme de Feeble Sister que l’illustratrice tourangelle, tout juste trentenaire, est mieux connue. Un « double » dont l’idée remonte au lycée. C’est là que l’adolescente et ses amies avaient créé, sous ce titre de Feeble Sisters (au pluriel cette fois), un fanzine qui parodiait des films et des dessins animés. « Nous étions trois filles, trois sœurs déjantées, sourit-elle. Quand je me suis lancée, j’ai repris ce nom. »

Née à Tours, passionnée de dessin – « mon père a fait les Beaux-Arts, c’est de lui que je tiens ça ! » – Feeble Sister n’a pourtant jamais suivi le moindre cours. Cette autodidacte totale a même choisi, au début, une autre voie que l’illustration : après un bac pro commerce au CFA des Douets, elle a travaillé quatre ans au vidéo-club de la place Thiers avant d’être embauchée dans une boutique de mangas, Ailleurs, située rue du Commerce et rue Nationale. « Je dessinais dans mon coin à l’époque, raconte notre interlocutrice. Je mettais mes dessins sur mon blog, mais rien de plus. Jusqu’au jour où deux clients de la boutique, David et Elisa, qui allaient créer le Bureau 21, m’ont demandé de les rejoindre pour illustrer des agendas scolaires. » Première collaboration qui en annonçait d’autres, puisque le Bureau 21 allait trouver différents contrats pour une Feeble Sister dès lors installée à son compte…

 

Un projet secret pour 2015

Son style ? Un savant mélange de mangas, avec les personnages aux grands yeux, et de bande dessinée franco-belge, avec son côté « authentique ». Beaucoup de pin-up rétro dans sa palette, qui peut être graphique à l’occasion : « Je dessine aussi sur papier, au crayon, de manière plus classique. » Des personnages mignonnets, enfantins, qui cachent le jeu de leur créatrice sans doute plus malicieuse qu’elle ne le montre : « J’aime ce qui est gentillet et ce qui ne l’est pas, avoue la jeune fille stimulée par la culture geek. J’adore Tarantino par exemple : l’ambiance de ses films m’inspire… »

Pour saisir le fruit de son inspiration justement, chacun est invité à admirer son travail sur Facebook, lieu d’exposition idéal pour la charmante illustratrice qui œuvre aussi – heureusement – dans le monde réel : création de pochettes de jeux pour Fleurus, illustrations pour des livres jeunesse, édition de goodies (cartes postales et autres), faire-part, cours de dessin, sans oublier les événements comme Manga-sur-Loire, à Montlouis, ou bien le salon consacré au Japon, organisé à l’espace Nobuyoshi de Saint-Antoine-du-Rocher au printemps (un an sur deux, prochaine édition en 2016). Différents lieux où nous avons vu Feeble Sister dessiner en live. Elle participera sans doute de nouveau à Manga-sur-Loire le 14 février prochain (complexe du Saule Michaud). Une année 2015 qui s’annonce riche, puisqu’elle prépare un projet encore secret, mais qu’elle a promis de nous dévoiler dès que possible. À très vite, donc !

Sur Facebook : Feeble Sister

 

 

Bio express

1999 : création du fanzine Feeble Sisters

2004 : bac pro commerce

2009 : illustratrice à part entière

2009 : gagnante du concours de l’affiche du festival de Montlouis

2012 : sortie du premier livre Mic-Mac, Cup Cakes, atelier cuisine pour les enfants

(Visited 218 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.