Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Un toit deux générations

Une association orléanaise, « At home crochus », créée par Stéphanie Lumbreras, permet à des jeunes de se loger à prix modique chez des particuliers.

 

Famille accueillante propose chambre à louer », « étudiante sans le sou cherche à se loger »… Depuis septembre 2011, grâce à l’association « At home crochus » qui les a mis en relation, Mariame habite chez Marie-Thérèse et Didier. Pour 150 € par mois. Une chambre dans une grande maison avec jardin, à Saint-Jean-de-la-Ruelle, désertée par les enfants partis faire des études dans le Sud.

 

Originaire de Montargis, Mariame est étudiante en langues étrangères appliquées à l’université d’Orléans. Une étagère lui a été réservée dans le réfrigérateur ainsi qu’un espace dans le placard de la cuisine. En fonction de son emploi du temps, elle se fait à manger elle-même et prend son repas seule ou avec le couple qui l’héberge. Parfois, en fonction de l’envie et de la disponibilité, elle prépare le dîner pour tout le monde. Seule véritable obligation, en dehors des règles d’hygiène habituelles : prévenir ses hôtes si elle rentre plus tard que prévu.

Après une première année passée chez Marie-Thérèse et Didier, Mariame appelle ses hôtes par leur prénom, les tutoie et leur fait la bise. « Elle fait partie de la maison », assure Marie-Thérèse. Car plus qu’une association de particulier à particulier, « At Home crochus », c’est un état d’esprit, une manière de recevoir. L’association organise d’ailleurs régulièrement des rencontres conviviales de « binômes » d’accueillants et d’accueillis. « C’est plus qu’une simple relation de locataire à bailleur », insiste Mariame.

Du côté de Marie-Thérèse et Didier, jeunes seniors, il s’agissait surtout de rendre service. Mariame, quand elle revient le soir chez ses hôtes stéroruellans, a le sentiment de « rentrer à la maison ».

« JE SAIS QU’IL Y AURA QUELQU’UN. » 

La formule, reconnaissent Marie-Thérèse et Didier, rassure aussi les parents de la jeune fille.

Au point que ces derniers ont fait appel au même organisme pour leur fils Youssef. Le jeune étudiant en droit a emménagé en septembre, pour la deuxième année, à Saint-Denis-en-Val, chez Josiane, 80 ans. « Ils se sont bien trouvés », assure Mariame.


Comment ça marche ?

« At home crochus » est une association qui, en fonction d’un certain nombre de critères et après entretien avec chacune des parties, met en relation des seniors (à partir de 40 ans) désireux de compagnie ou d’un complément de revenu et ayant une chambre disponible, et des jeunes (de 18 à 30 ans) en recherche de logement. Deux formules sont proposées : la première, pour 30 € par mois, impose au jeune accueilli d’être au domicile quatre soirs sur cinq, un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. La seconde, pour 150 € par mois, ne comporte aucune contrepartie. Une cotisation annuelle de 30 à 160 € par an vient s’y ajouter. 

L’association propose également des partages de jardins privés.

Renseignements et inscriptions sur www.athomecrochus.fr

(Visited 279 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.