Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Vanessa de Broucker se digitalise et libère du temps pour sa famille

Mariée et maman de deux garçons, Vanessa gère Védébé, son agence de conseil en communication et relations presse.

Elle a contracté le virus, sous une forme fatigante mais heureusement sans complications respiratoires, ce qui ne l’a pas empêchée de maintenir des visio-conférences. Très active pour cette deuxième période de confinement, la cheffe d’entreprise se bouge et ça lui fait du bien : « J’ai appelé mes clients pour voir comment les aider. Je me suis concentrée sur eux. Ça m’a stimulée de les aider à trouver des solutions. Les réseaux sociaux ont constitué un beau vecteur de communication pour rester en lien avec leur communauté. »

Rien ne sera plus comme avant pour Vanessa : « J’ai décidé de participer à moins d’événements réseau quand ils reprendront, afin d’avoir plus de temps en famille et pour moi. » Le digital s’impose pour poursuivre son activité, désormais les conférences de presse se font par écrans interposés : « C’est plus stressant car l’on est dépendant de la connexion et je ne suis pas à côté de mes clients pour leur souffler des éléments importants. La visio et le téléphone permettent de maintenir les liens. Mais le contact physique et les échanges en face à face me manquent ! »

Les enjeux et les discours se modifient pour les marques : « On attend désormais des marques qu’elles fassent preuve d’authenticité, de transparence et montrent plus le côté humain. On dit que “les choses arrivent pour une raison”. Je suis convaincue que la période que nous traversons nous aura aidés à redéfinir nos priorités et à nous réinventer. »

(Visited 30 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.