Vincent Poujardieu, le goût du risque

© Julie Rey

Designer d’exception, Vincent Poujardieu s’appuie sur la recherche la plus pointue pour concevoir des projets singuliers, en pièces uniques ou séries limitées, dans le domaine du meuble et de l’objet.

 

« Je suis habité par la création depuis toujours« , assure Vincent Poujardieu. Dès sa sortie des Beaux-Arts, cet artiste à l’esprit indépendant se lance dans le design. Connu pour ses pièces monumentales, épurées et technologiques, Vincent Poujardieu a pourtant fait parler de lui récemment grâce à un objet de petite taille : le Bi Wine. « Une amie journaliste, m’a sollicitée pour concevoir un porte-bouteille », raconte t-il. Au final, l’objet est bien plus que cela. Grâce à une bandoulière, l’étui isotherme permet de transporter une bouteille de vin à vélo, en le gardant à bonne température. Tout de liège et de cuir vêtu, il est à la fois sobre, chic et pratique. Ce n’est pas le premier objet lié au monde du vin conçu par le designer. « En tant que Bordelais, vivant dans une région liée au vin, cela me semble incontournable ! » Dès 1998, il conçoit la carafe Janina, rééditée en 2012. Formé de deux corps en losange qui se rejoignent, dépourvue d’anse, l’objet joue à la fois sur la puissance, la sensualité et l’équilibre. « C’est une carafe en verre cristallin soufflé à la bouche selon les méthodes traditionnelles ». Si la première Janina fut intégrée à la collection permanente des Arts décoratifs de Bordeaux, la seconde, elle, a été éditée à 1000 exemplaires. Elle est d’ailleurs utilisée pour le service au Fin Chapon, où elle est également commercialisée. Une jolie reconnaissance.

Entre l’exposition Akiten Collectif Designers à laquelle il participe à la Maison de l’Architecture d’Aquitaine (du 16/1 au 14/2), et son exposition personnelle, Mesures et démesure dans la très prisée vieille église Saint-Vincent de Mérignac (du 15/2 au 6/4), le début d’année de Vincent Poujardieu est bien rempli. Il est ravi, d’autant qu’il présente à Mérignac, son fief, un certain nombre des pièces monumentales caractéristiques de son travail, telle la table Versit. « Présentée pour la première fois en France et réalisée par une industrie italienne en fibre de carbone moulée et en tôle d’aluminium embouti, elle reprend dans les grandes lignes l’esprit du capot de la voiture Bugatti », explique ce designer qui, dès 2003, a mené diverses expériences avec des industriels de renom dans l’optique de dompter la matière, d’explorer les limites de l’équilibre, de bousculer les habitudes. Dans ses réalisations, grandes comme petites, cet amoureux de la montagne et de l’escalade exprime à la perfection son goût du risque : absolument maîtrisé.

Site web : www.poujardieu-design.fr

Bio express

20/12/1963 : naissance à Bordeaux – 2003 : se focalise sur une démarche plus personnelle en créant séries limitées et pièces uniques de mobilier – 2009 : expose chez Artcurial à Paris et reçoit le prix Prix Maison Française Designer’s Days – 2012 : Prix Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Art de Bordeaux

(Visited 461 times, 1 visits today)