Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Wilfried 
Pagano, 
l’esprit sportif

Parmi la soixantaine de directeurs que comptent les Galeries Lafayette, Wilfried est l’un des plus jeunes à son poste. Lui-même qualifie son parcours d’atypique.

À tout juste quarante ans, notre homme a déjà huit déménagements à son actif et une expérience dans cinq entreprises différentes. Présent au sein du groupe Galeries Lafayette depuis sept ans, il a évolué en acceptant d’être mobile. Après Rouen, Wilfried arrive à Orléans en 2010 : « J’ai fait le parcours inverse de celui de Jeanne d’Arc, sans bouter les Anglais ! », dit-il en souriant. Originaire de Bagnolet, un bac G en poche, il commence comme vendeur en prêt-à-porter homme, avant de gravir un à un les échelons de son métier. « Je n’ai pas fait d’école de commerce et je n’ai bénéficié d’aucune cooptation. Pour arriver au poste où je suis, je me suis appuyé sur les valeurs sportives : le savoir-faire et le savoir-vivre. »
Aujourd’hui converti au rugby, fidèle supporter du RCO, Wilfried a fait partie (de 6 à 15 ans) de l’équipe de foot de Romainville, avec laquelle il est monté en cadet national. Il aime les défis, bousculer les habitudes.
Qu’avez-vous fait en arrivant à Orléans ?

À chaque fois que je me suis installé dans une ville que je ne connaissais pas, j’ai consulté les agents immobiliers pour discerner mon lieu de vie selon mes critères : espace vert, calme et infrastructures pour les enfants. On nous a tout de suite orientés sur le sud Loire. Nous avons choisi Saint-Denis-en-Val.
Qu’est-ce qui vous a plu ici ? Après la région parisienne où j’ai longtemps vécu, j’apprécie les espaces verts et le charme de la Sologne, à proximité. J’aime les bords de Loire et les possibilités sportives, je profite de l’Ile Charlemagne avec mes enfants.
Comment avez-vous été accueilli par les Orléanais ?

Avec le réseau sportif, je me suis très vite intégré, j’ai rencontré des gens qui ont la même philosophie que moi et qui jouent gagnant /gagnant. Je suis décidé à me poser avec femme et enfants.
Avec une équipe majoritairement féminine, vous prévoyez quelque chose de spécial le 8 mars ? Je reste convaincu que derrière chaque grand homme il y a une femme. Mais je déteste la journée de la femme. Cela voudrait dire que l’on traite les femmes comme une minorité tout le reste de l’année ? C’est un reflet machiste de notre société. Je préfère la fête des mères et je fête les médailles du travail !
Quelles sont vos valeurs ?

La diversité, le travail, l’esprit d’équipe et la créativité. Mon épouse, c’est mon pilier de vie. Nous avons tout les deux l’esprit sportif : quand on s’engage, c’est à fond.

Bio express
Né à Bagnolet
Marié, père de 3 enfants
Diplômé Master groupe EDEC en 2011
Galeries Lafayette Orléans en chiffres
5 600 m2 de surface commerciale
400 marques référencées
160 personnes

(Visited 515 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.