Zoom sur la designer Laura Gonzalez

Laura Gonzales-edith

Consacrée designer de l’année, en septembre dernier au salon Maison&Objet, l’architecte de 37 ans multiplie les projets dans les restaurants, les bars, les hôtels parisiens et à l’étranger. Nous avons voulu en savoir plus sur son inspiration.

Formée à l’école d’Architecture de Paris-Malaquais, elle a créé son agence en 2008 et depuis enchaîne les chantiers pour redonner vie à des lieux vieillissants, tels l’Alcazar, l’hôtel Christine ou en partant d’une feuille blanche comme elle l’a fait pour les boutiques Louboutin à Barcelone, pour Cartier à Londres. Elle aime mélanger le classicisme et la fantaisie, en restaurant des boiseries, des décors et fresques d’époque et y ajoute une touche romantique décalée. « Je fais en sorte de ne jamais me répéter », comme l’attestent ses réalisations parisiennes : le mythique restaurant Lapérouse, À la Gare, restaurant brasserie XXL. Elle aime jouer les mélanges de tissus, de motifs, de matières, de couleurs, d’époques, qui font sa signature. Un style est né, elle l’enrichit avec les meilleurs artisans d’art français : marbriers, ébénistes, verriers, spécialistes de la mosaïque, laqueurs… « Ce qui m’amuse, s’émerveille Laura Gonzalez, c’est cette effervescence de créations. Ensuite, la difficulté est de trouver la bonne frontière entre le maximalisme de bon goût et le “too much” ». Elle le trouve à l’intuition, à l’instar de son mentor en matière de décoration, Madeleine Castaing.

J’ai besoin que les endroits aient une âme.

Lilou Lamy