Eliane, en concert

© Julie Rey © Julie Rey

Bien que retraitée du conservatoire, Eliane Lavail, l’une des premières femmes chef d’orchestre et de choeur en France, a des journées bien occupées !

 

9h Je suis plutôt du soir, ce qui tombe bien puisque la vie d’une musicienne se déroule plutôt en seconde partie de journée !

Si je ne suis pas en préparation de concert, je profite de la matinée pour flâner, me promener dans mon jardin, admirer les fleurs, saluer mes poules… Mais lorsque je prépare un concert, la matinée est consacrée aux répétitions avec l’orchestre.

11h Les jours « off », c’est tout simplement le moment de la préparation du déjeuner.

Je suis gourmande et j’aime cuisiner, surtout pour des occasions. Mon curry de légumes recueille tous les suffrages !

14h Répétition avec les solistes.

Nous mettons au point tous les détails afin d’avoir une interprétation cohérente avec l’orchestre et les choeurs. Les jours « off », je travaille sur des partitions et fais des recherches de répertoire. A défaut, lorsqu’il y a moins de concerts prévus, je fabrique des bijoux !

18h Repos !

Diriger des choeurs et un orchestre est une activité très gourmande en énergie, qui nécessite une grande tension et beaucoup de présence. Le chef a la responsabilité de tous les artistes du plateau, ce qui demande une vigilance de touts les instants. Avant un concert, j’aime m’isoler pour me concentrer, faire le vide en moi, rester tranquille, dans le silence.

20h30 Début du concert.

Quand la première note résonne, je suppose qu’il se passe la même chose que pour un sportif en pleine épreuve. Les dés sont jetés : donner le meilleur de soi, être dans l’interprétation, tout en restant en éveil car un problème peut survenir à tout instant. Il faut être disponible afi n de parer à toute éventualité. Quand ce n’est pas moi qui donne le concert, il est fréquent que j’y assiste ! Avec mon mari, nous allons beaucoup écouter d’autres artistes et nous aimons aller au théâtre. Il arrive aussi que ma soirée soit consacrée à la direction de choeurs, car les répétitions sont importantes. Mais bien sûr, comme j’ai ne nombreuses d’activités et qui me conduisent à être souvent avec beaucoup de monde, j’apprécie aussi de me retrouver au calme, dans l’intimité, avec ma famille.

22h Partage et convivialité.

Après ce moment où nous avons beaucoup donné pour une oeuvre collective, il est agréable de se retrouver autour d’un verre ou d’un repas.

Une autre passion

Je crée des bijoux comme je joue de la musique : j’aime ne pas me restreindre à un style. Je travaille toutes sortes de matériaux, de l’argent, des cristaux de Swarovski, des pierres semi-précieuses… J’ai toujours désiré explorer toutes les formes artistiques et j’apprécie particulièrement les activités manuelles, telles le tricot, la broderie ou le patchwork, mariant avec harmonie les couleurs ou les sons.