Eve S’EST LEVÉE

eve

UNE RECONVERSION RÉUSSIE : APRÈS AVOIR LONGTEMPS TRAVAILLÉ DANS LE DESIGN, EVE PROVOT EST DÉSORMAIS MAÎTRE PRATICIENNE EN MASSAGES DU MONDE ET ÉNERGÉTICIENNE. UN EXERCICE RENDU EN PARTIE POSSIBLE PAR CERTAINS DONS QU’ELLE IGNORAIT JUSQU’À PEU…

PARCOURS

Titulaire d’un bac littéraire, Eve a suivi les cours de l’école Duperrè (arts appliqués), à Paris, pour se former au métier de designer textile, avant d’embrasser une jolie carrière qui l’a vue créer des luminaires pour Habitat, travailler pour la haute couture (Lagerfeld), occuper les fonctions de chef de produit pour HMD. « Je faisais les collections de textile de la maison pour des enseignes de la grande distribution (GD), rappelle-t-elle. Ce métier m’a permis de voyager en Inde et en Chine. » Ce qui n’est pas sans effet sur la suite de son parcours, puisqu’elle a découvert là-bas les massages qu’elle pratique aujourd’hui dans son salon baptisé Autour des Mains.

DÉCLIC Il y a trois ans, Eve, en butte à la pression (celle des acheteurs de la GD !) qui ne laissait plus assez de place à la création, a décidé de changer. « Je n’avais plus à traiter avec les mêmes personnes avec qui j’avais noué des contacts, la relation humaine était devenue désagréable, regrette-t-elle. Alors j’ai choisi de me reconvertir dans le massage, moi qui n’en avais jamais fait ! » Après avoir déménagé en famille à Orléans, Eve a suivi une formation à l’institut Cassiopée (Chatou). « Beaucoup de choses se sont déroulées il y a trois ans : le déménagement, le choix d’un nouveau métier… et la naissance de mon sixième enfant ! »

DIFFICULTÉS Eve en met essentiellement une en avant : celle de se faire connaître au début. « Ce n’est pas évident dans le domaine du massage, dit-elle. Il faut que les gens comprennent que c’est une thérapie. » Alors elle a conclu un deal avec le site Groupon ; un principe moins directement rémunérateur pour elle (elle touche 25 % du prix de vente), mais qui a fait affluer la clientèle. Son site web et Facebook ont assuré le reste ! Sinon, au chapitre des (relatives) difficultés, ajoutons qu’il lui a fallu convaincre son entourage… « Ils se sont demandé ce que je préparais », sourit Eve. Son mari « pas trop chaud » a été rassuré quand elle a obtenu son diplôme après cent massages. « Tout le monde a vu que ça m’allait bien et que j’étais épanouie »… D’autant qu’Eve s’est découvert des dons inattendus : « J’ai suivi une formation d’énergéticienne au cours de laquelle je me suis rendu compte que je pouvais soigner à distance. Pour ma famille, je suis la Sorcière bien-aimée ! »

AIDES Pas d’investissements trop importants, donc pas de rendez-vous incessants avec les banques… Mais Eve n’est pas née de la dernière pluie : « Je connais bien le monde de l’entreprise, j’avais créé des sociétés pour travailler dans mes métiers précédents. Le plus dur a été de tout recommencer comme si j’avais 18 ans. Mais j’ai encore envie d’apprendre, je suis créative même dans mes massages. »