Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Bourrache : la fleur bleue des gens heureux

Il suffit parfois de faire un tour dans son jardin pour y découvrir des trésors. La bourrache fait en effet partie de ces plantes qui participent largement à notre bien-être. M.K.

Si la bourrache a pour joli surnom « la plante qui rend heureux », ce n’est pas pour rien ! Ses belles fleurs bleues renferment en effet des graines qui sont de véritables trésors pour la santé et pour la peau. Il existe en plus mille et une façons de la consommer : en usage externe ou dans l’assiette.

Riche en acides gras essentiels

La bourrache est une plante dont on aurait tort de se passer car, dans ses graines, se cache une huile qui contient deux acides gras essentiels : l’acide linoléique et l’acide gamma-linolénique. Ces deux substances sont rares car, si elles sont indispensables à notre organisme, celui-ci ne les fabrique pas. Il faut donc compter sur notre alimentation pour s’en procurer. Et la bourrache contient pas moins de 20 % d’acide gamma-linolénique, la meilleure source connue à ce jour !

Bienfaits et consommation

La bourrache a donc de nombreux bienfaits. D’abord, elle permettrait de soulager les troubles menstruels et ceux de la ménopause. Elle diminuerait également les risques de maladies cardiaques et les lésions cérébrales. Elle atténuerait encore les douleurs articulaires en cas de polyarthrite rhumatoïde. Enfin, c’est aussi une alliée contre les problèmes de peau puisqu’elle calme les irritations, l’eczéma, l’acné et les rougeurs, tout en prévenant l’apparition des rides.

Il existe plusieurs façons de consommer la bourrache. D’abord en huile à appliquer directement sur la peau, mais il faut ici privilégier les huiles bio. On trouve aussi maintenant des capsules à avaler et à utiliser en cure. Enfin, comme la bourrache fait partie des nombreuses plantes comestibles, on peut également l’inviter dans notre assiette. Ses feuilles se consomment en effet crues ou cuites, pour agrémenter les salades ou les canapés apéritifs par exemple. La bourrache se glisse encore dans nos boissons, en infusion ou comme plante aromatique. 

 

(Visited 79 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.