Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Caroline, Minimalisme et poésie

Créatrice d’objets et mobilier en série limitée, la talentueuse Caroline Gomez revendique un design lent et naturel. Loin de la production de masse, son travail, ancré dans le quotidien, est un hommage aux matières premières à l’artisanat.

 

Profil

Tout fraîchement titulaire d’un DESS en « Arts appliqués, design et couleur », elle conçoit sa première série d’objets en porcelaine, liée à l’univers de la table, en 2005. Inspirée par le design scandinave des années 1950, par les formes géométriques du design japonais et par ses voyages, cette jeune designer réalise des objets minimalistes et poétiques tout autant qu’utiles. Composée de 4 patères aux formes organiques et d’un miroir mi-chêne mi-miroir évoquant un iceberg, l’une des ses dernières collections, IS, dessine un paysage sur le mur. Multi-casquettes, elle édite des objets et du mobilier, fait de la photographie, organise des événements. Avec Sophie Denux, elle réalise la revue SLØ, une invitation à prendre son temps et à savourer les plaisirs du quotidien, où la contemplation via les photographies est prédominante.

Son déclic

Lors d’un voyage à Stockholm, en 2009, elle découvre la modestie et la retenue dans un design appliqué au quotidien. Tout d’abord étonnée, voire dubitative, elle est vite séduite par l’esthétique très pointue qui se trouve aussi bien dans les objets que dans le textile, le graphisme. Elle apprécie aussi cette idée de fonctionnalité des objets. La « capitale du design » l’a influencée dans son travail en la poussant à développer son fameux « slow design ».

Les obstacles

« Il est très difficile de trouver des artisans qui souhaitent collaborer avec les designer », explique Caroline. Les artisans se font de plus en plus rares, notamment dans le domaine du cuir et du verre soufflé, mais surtout, ils sont bien souvent artisans-créateurs et n’ont pas forcément envie de travailler pour d’autres…

Les aides

Outre son talent, l’atout de Caroline est son entourage. Son compagnon l’a toujours soutenue et l’a notamment aidée à monter sa boutique en ligne. Son père fabrique tous ses prototypes et façonne ses objets. Son amie Géraldine, attachée de presse, lui a appris à communiquer efficacement.

Ses projets

En plus de nouvelles collections d’objets et mobilier pour le printemps et l’été, qui seront produites en séries encore plus limitées que les précédentes, Caroline développe une collection d’ouvrages liés à ses voyages. À suivre…

www.carolinegomez.com

Les +

La démarche s’inscrit dans un design engagé. Elle s’auto-édite, travaille uniquement des matériaux naturels (bois, cuir, céramique, textile, verre…) et collabore avec des artisans de la région.

Les –

Multi-casquettes, Caroline frise parfois la surcharge de travail… Pour cette raison, sa revue SLØ n’existera bientôt plus qu’en version numérique.

(Visited 177 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.