Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Un tailleur de pierre aux pays des marquis

une_marquis

une_marquisSébastien pratique la vie de château, le week-end, costumé en marquis. Le reste du temps, il est tailleur de pierre. Rencontre avec un homme hors du commun.

La première fois que j’ai croisé Sébastien, c’était un dimanche, sous le soleil du Festival de Loire. Ma fille me fit remarquer qu’il y avait une dame habillée comme Madame Oleson, dans la Petite Maison dans la prairie, ce qui ne manqua pas d’aiguiser ma curiosité. En effet, Sandra portait un chapeau mauve orné de plumes et une robe d’époque, Sébastien l’accompagnait en habit de marquis, les enfants aussi étaient costumés : toute une famille semblait sortie du XVIIIe siècle.
La deuxième fois, j’avais rendez-vous avec Sébastien pour en savoir plus sur sa passion des costumes et son métier de tailleur de pierre. À la ville, Sébastien porte une crête comme on en fait plus. C’est à la suite d’une rencontre, lors d’ une fête médiévale que l’idée lui est venue : « ça a été mal perçu au travail, mais ce n’est pas parce que j’ai changé de coupe de cheveux que j’ai perdu un neurone, j’assume et puis ce n’est pas irrémédiable ». À trente-cinq ans, notre homme a déjà eu plusieurs vies. Dès l’âge de 19 ans, il endosse l’uniforme de parachutiste ; il voyage alors en Afrique et en Europe, six années qu’il considère comme l’école de la vie. Quand il quitte l’armée c’est pour se reconvertir dans l’informatique et après cinq ans, il décide de faire un bilan de compétences, ce qui le conduit à passer un CAP de tailleur de pierre. Sébastien va rejoindre les Compagnons, à La Chapelle Saint-Mesmin. Il commencera par des chantiers en intérim pour les monuments historiques : « j’aime contribuer à l’histoire de notre patrimoine, je laisse une empreinte de mon travail. Il faut se donner du mal, on part d’une matière brute, ensuite on a la satisfaction d’un travail bien fait, le résultat est concret. »

L’habit fait le marquis

Sébastien aime jouer avec les apparences, provocation ou simple envie d’être différent, d’affirmer son goût pour l’histoire et sa passion pour Louis XV : « quand on s’habille en marquis, il faut se redresser, avoir de la prestance. » Tout a commencé il y a cinq ans. Sébastien et sa petite famille se sont costumés pour la première fois à la journée Grand Siècle organisée au château de Vaux le Vicomte. « C’est une troupe de théâtre qui nous avait prêté les costumes. » Depuis, toutes les occasions sont bonnes pour recommencer ! C’est grâce à Caméléon, spécialiste des costumes historiques, que Sandra et Sébastien trouvent de très belles tenues. Chaque année ils participent au grand bal Renaissance donné à Chambord ou encore se rendent à Sully pour célébrer les heures historiques : « on finit par tous se connaître, il y a une entraide pour trouver et confectionner les accessoires, on respecte l’histoire dans les moindres détails de nos tenues ». Il arrive aussi que Sébastien et sa petite famille décident de visiter des châteaux costumés : Meung-sur-Loire, Chamerolles, La Ferté Saint-Aubin…« on appelle avant pour savoir s’ils nous acceptent, cela crée des réactions toujours positives de la part des visiteurs qui nous interpellent, mais il arrive que certains châteaux refusent, c’est le cas à Versailles ». Léandre, 3 ans, Mathys, 11 ans, Melkior, 14 ans et même Ludwig, l’ado de la famille, rebaptisé Louis Marquis de Tournoisis, suivent leurs parents.

(Visited 103 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.